MODULABLES/ ÉVOLUTIFS/ ESTHÉTIQUES : LOGEMENTS SOCIAUX, AVEC LE CONTREPLAQUÉ

Ambitions et solution contreplaqué

Niché dans le 14e arrondissement de Paris, cet ancien immeuble de rapport découpé en petits studios a été surélevé et entièrement restructuré pour réaliser 8 logements sociaux modulables. Une première en France qui vise à répondre aux nouveaux enjeux sociétaux et à la diversification des structures familiales. Le contreplaqué occupe ici une place importante dans l’agencement intérieur grâce à la création de cloisons amovibles permettant à l’occupant de modifier son logement au gré de ses envies et de ses besoins.

Multiplier les possibilités d’aménagement

Les cabinets d’architectes Vazistas et Fay ont retravaillé la partition des niveaux afin de proposer des appartements familiaux plus grands, qui s’adaptent et multiplient les possibilités d’aménagement (naissance, télétravail, famille recomposée, hébergement temporaire). « L’enjeu de ce projet a été, à partir d’une configuration simple, de pouvoir transformer le logement facilement, explique Jean-Nicolas Fay, l’un des architectes en charge du projet. Notre idée a été de proposer des logements modulables avec un système à la fois simple et robuste. Dans ces logements, l’occupant est acteur de son espace et il peut le modifier en fonction des besoins : cuisine ouverte ou fermée par exemple ».

Cloisonner, décloisonner

Ce sont des panneaux en contreplaqué mobiles qui incarnent ce potentiel. Il s’agit de cloisons séparatives composées de panneaux modulables, coulissants ou battants, qui permettent de fermer et de couper une pièce en deux. Au dernier étage, les volets intérieurs sont également en contreplaqué. « Notre choix s’est porté sur du contreplaqué de pin maritime d’environ 30 mm d’épaisseur, poursuit-il. C’est un matériau qui apporte une touche chaleureuse, une texture très présente dans les intérieurs et qui se marie parfaitement avec le plancher en bois. Il se travaille facilement et est économique. Contrairement au médium, qui est très lourd, ou à l’aggloméré, qui comporte beaucoup plus de colle, le contreplaqué se présentait comme la meilleure solution en termes de qualité et de prix, le bois massif abouté étant plus cher ». Environ 50m2 de contreplaqué ont été nécessaires à la réalisation de ces cloisons amovibles.

ELOGIE_11_04Photo : Agnès Clotis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un appartement capable de s’adapter aux évolutions des besoins de ses occupants grâce à un principe de panneaux de contreplaqué proposant cloisonnement et décloisonnement.  (photos Agnès Clotis)

FICHE PROJET

Réalisation : restructuration d’un immeuble pour la création de logements sociaux modulables I Localisation : Paris (75014) I Livraison : août 2016 I Surface SHON: 830 m² I Maîtrise d’ouvrage :  ÉLOGIE  I  Architectes : VAZISTAS (HELLHAKE + GRAVES ARCHITECTES), FAY ARCHITECTE I BET Structure :  METZ INGENIERIE I BET Energie Environnement : TRIBU ENERGIE I BET Fluides : PHUNG CONSULTING I Budget :  1 385 000 € HT

 


LES AUTRES ARTICLES DU MOIS DE SEPTEMBRE

Lire l’argument du mois

Lire l’interview « Construction nautique »

LA LETTRE DU CONTREPLAQUÉ DE SEPTEMBRE