LECONTREPLAQUÉ.COM

Finitions et films : vers des usages plus spécifiques

 
 
 

Contreplaqué de peuplier - Photo : Drouin

Contreplaqué de peuplier – Photo : Drouin

Le panneau de contreplaqué brut est exempt de finition. Dans cette forme simple, c’est un matériau à usage universel. Il peut être mis en œuvre dans une multitude de contextes, depuis le bâtiment jusqu’au jeux pour enfants en passant par différentes applications industrielles.

Il incombe alors au metteur en œuvre ou à l’utilisateur de prendre connaissance des préconisations d’utilisation ou des règles de mise en œuvre et d’appliquer les finitions adéquates selon la destination finale du panneau. Ces panneaux bruts peuvent bien entendu être peints ou vernis (brosse, rouleau ou pistolet).

On le trouve dans :

  • La construction, pour des usages « intérieur » et « intérieur humide » (Classes 1 et 2) : il peut être utilisé sans aucun traitement complémentaire, sous condition d’une bonne mise en œuvre
  • La construction, pour des usages extérieurs (classe 3) : un traitement est obligatoire. Des panneaux pré-peints sont proposés pour ce type d’usage
  • La caisserie et l’emballage
  • Le mobilier et l’agencement
  • Les jeux et jouets pour enfants et les aires de jeux extérieures


Agencement et création de mobilier intégré - Photo : Drouin

Agencement et création de mobilier intégré – Photo : Drouin

 

Certains usages peuvent requérir des panneaux « filmés ». Un film spécial (film antidérapant, film protecteur imprégné de résine, film mélaminé…) est alors collé sur la face de parement ou sur les deux faces.

On retrouve ce type de panneau dans des rôles bien spécifiques :

  •  En coffrage de béton il offre un degré de finition exceptionnel, exempt de particules (marque de qualité NF Coffrage CTB-C)
  •  Pour l’aménagement intérieur de véhicules utilitaires (sols, notamment),
  • En aménagement de camions,
  • Dans les rayonnages industriels, les estrades, les échafaudages,
  • Pour le mobilier,
  • Les aires de jeux extérieurs pour les enfants
  •  Les hauts parleurs…


Panneaux de contreplaqué "marine" - Photo : Allin

Panneaux de contreplaqué « marine » – Photo : Allin

Les panneaux décoratifs apportent une réponse pertinente aux projets de décoration d’intérieur les plus audacieux.

L’esthétique s’allie à la précision du panneau et à ses performances, permettant d’obtenir des solutions décoratives complexes, voire inattendues.

En pratique, ces panneaux diffèrent des autres contreplaqués par leurs placages décoratifs, en bois, scrupuleusement sélectionnés.

Ces placages décoratifs peuvent en outre comporter des motifs (lignes, dessins, perforations…) Ces panneaux peuvent être fabriqués selon des dimensions standards (type 2440 x1220 mm, épaisseur de 3 à 18 mm) ou sur mesure tout en respectant le dessin du bois et sa structure originale afin de répondre à toutes les exigences de la création.


Contreplaqués perforés - Photo : Allin

Contreplaqués perforés – Photo : Allin

 

Au-delà de ces trois catégories, il existe une multitude de transformations possibles pour le contreplaqué qui se plie facilement au jeu des alliances.

Quelques exemples de panneaux transformés :

  •  le contreplaqué cintré : le pli central très mince et les plis extérieurs octroient au panneau, rendu souple, un rayon de courbure important
  •  le contreplaqué moulé : l’opération de pressage est réalisée avec un moule et un contre-moule donnant une forme particulière au panneau.(sport de glisse, nautisme, agencement, décoration, sièges et dossiers de sièges…)
  •  le contreplaqué allié à d’autres matériaux : mousses pour des panneaux isolants, feuilles de plomb pour l’habillage des salles de radiologie, caoutchouc pour des panneaux à haute propriétés acoustiques… les alliances sont aussi nombreuses qu’heureuses.