Chaier 106 - 2015Le Cahier 106 aborde la question acoustique et les réponses apportées par le contreplaqué (Page 27 de l’édition 2016, en téléchargement ci-après). Nous vous restituons ici les deux sujets relatifs à cette question et vous invitons à participer à la Matinée du Contreplaqué du 19 janvier 2017, qui viendra apporter de précieux éclairages sur cette question.

 

 

 

Correction acoustique

La correction acoustique est exprimée à travers le coefficient d’absorption acoustique « alpha Sabine » qui traduit la faculté qu’ont certains matériaux d’absorber une partie de l’énergie acoustique. Cet indicateur, noté αs, est compris entre 0 et 1. La nouvelle réglementation acoustique utilise le coefficient αw (indice d’absorption acoustique pondéré). Les panneaux de contreplaqué sont très fréquemment utilisés pour corriger ou améliorer le confort acoustique d’auditoriums ou de salles de concert. Les fabricants sont capables de produire des panneaux présentant de très bonnes performances, tant acoustiques que décoratives.

 

Isolation aux bruits aériens

Certains usages des panneaux contreplaqués se différencient par leurs exigences en termes d’acoustique. Si besoin, l’isolation aux bruits aériens peut être déterminée. Le coefficient d’affaiblissement du son, « R » (dB) dépend de la masse surfacique du panneau, mA (kg/m2), et se calcule selon l’équation suivante :

R = 13 x log (mA) + 14

Cette équation n’est valable que pour une plage de fréquences comprise entre 1 à 3 kHz et pour une masse surfacique > 5 kg/m2.

 

Types de panneaux  utilisés pour la correction acoustique :

  • Les panneaux réfléchissants ou à membrane qui absorbent plus particulièrement les fréquences graves et ceci d’autant plus que la masse surfacique du panneau est importante ;
  • Les panneaux perforés ou rainurés qui fonctionnent comme des « résonateurs » de Helmoltz. Ils absorbent les fréquences de manière sélective selon la forme et la densité des perforations.

Ces panneaux peuvent être cintrés à froid sur chantier dans les limites admissibles de courbure.
De telles parois doivent être conçues par des acousti- ciens qui définiront le cahier des charges (matériaux, nombre et type de perforations, règles de mise en œuvre, etc.).

Télécharger le Cahier 106 (version 2016 mise à jour)Participer à la prochaine Matinée du Contreplaqué

Enregistrer