CONTREPLAQUÉ ET RESSOURCE
Focus 1 – Le contreplaqué Okoumé

 


CONTREPLAQUÉ OKOUMÉ : UNE RESSOURCE RENOUVELABLE, DISPONIBLE ET ABONDANTE

Au niveau mondial, l’aire de répartition de l’Okoumé est essentiellement concentrée sur le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Sud-Ouest de la République du Congo. Avec plus de 13 millions d’hectares de surface productive, le Gabon est le pays qui concentre la grande majorité de la production d’Okoumé en Afrique. Le potentiel forestier gabonais annuel est de 1,5 millions de m3 et peut être porté d’ici à 20 ans à 2 millions de m3 en tenant compte d’un accroissement supérieur au prélèvement effectué (source « ETUDE DIAGNOSTIC ET PROSPECTIVE DU SECTEUR FORET-BOIS DU GABON », FRM, février 2014).

La politique de gestion durable des ressources forestières menée par le Gabon couplée avec un engagement fort des principaux acteurs forestiers de la filière bois gabonaise permettent de garantir une pérennité de la ressource bois Okoumé dans le temps.

Cette gestion durable est notamment rendue possible par une connaissance fine de la ressource forestière permettant une planification des prélèvements à effectuer en forêt afin d’assurer une bonne reconstitution de la forêt et créer des conditions favorables à sa régénération. Dans les faits, chaque concession forestière est aménagée, c’est-à-dire découpée en zones annuelles de coupe dont le calendrier d’exploitation est déterminé de façon à maintenir une production annuelle en quantité et par essence constante. Depuis 10 ans, une part sensible des bois d’Okoumé du Gabon a d’ailleurs obtenu une écocertification forestière.

Les producteurs français de contreplaqué ont par ailleurs développé depuis plus de 30 ans des partenariats industriels stratégiques au Gabon pour assurer leur approvisionnement en Okoumé. Conscients des enjeux liés à la pérennité des écosystèmes forestiers forêts et tout particulièrement d’une essence comme l’Okoumé, les producteurs français de contreplaqué privilégient cette collaboration avec les acteurs forestiers de la filière bois gabonaise et veillent particulièrement à la régénération des forêts.

Ce fort engagement de tous les acteurs de la filière bois franco-gabonaise permet aujourd’hui la conformité de l’ensemble des contreplaqués Tout Okoumé aux exigences du Règlement Bois de l’Union Européenne (cf Lecontreplaque.com/règlementation), rempart européen contre l’exploitation illégale des forêts et clé de voute d’une gestion responsable et durable des approvisionnements en bois.

 


A CONSULTER/ À TÉLÉCHARGER

POUR EN SAVOIR PLUS : RENDEZ-VOUS SUR LE SITE

TÉLÉCHARGER LA BROCHURE : « CONTREPLAQUÉ TOUT OKOUMÉ »


LES AUTRES ARTICLES DU MOIS DE SEPTEMBRE