L’exposition Vivre Bois, organisée en mai dernier par Adivbois à Paris, a mis le panneau contreplaqué à l’honneur. Trois prototypes grandeur nature d’aménagement intérieur illustraient ainsi les solutions du Cadre de Vie pour les Immeubles à Vivre Bois. Les trois équipes pluridisciplinaires (architectes, designers, bureaux d’étude, agenceurs intégrateurs, industriels…) ont travaillé sur un projet industrialisable, intégrant le réemploi, la modularité, la flexibilité, la personnalisation et la réversibilité des espaces.

Aucune injonction à utiliser le contreplaqué dans l’appel à projet. Et pourtant… on le retrouve dans chacun des prototypes. De fait, matériau durable, réutilisable et recyclable, esthétique de la matière, approche environnementale et facilité d’usinage comme de cintrage ont contribué à la présence du panneau au cœur de ce projet ambitieux. Objectif de l’expérimentation Vivre Bois ? Proposer aux utilisateurs comme aux maîtres d’ouvrage une nouvelle manière de cloisonner et décloisonner les volumes et de condenser les fonctions dans ces éléments d’agencement pour optimiser l’espace. Un beau défi relevé par les trois équipes :

Le projet A-PART / Partition adaptable a valorisé la filière bois ainsi que l’économie circulaire et collaborative. Le projet est constitué de trois types de partitions – ou de cloisons (fonctionnelles, mobiles et techniques) qui permettent de faire évoluer le cadre de vie en fonction des besoins et des envies. L’originalité de ce projet repose sur le réemploi de mobilier provenant d’Emmaüs et de rebuts de l’industrie du bois. Le contreplaqué a été utilisé comme élément structurel mais aussi dans la fabrication de mobilier (placard, bibliothèque).

 

Le projet Capsule Capable est certainement le plus représentatif sur les possibilités que peut offrir le contreplaqué avec sa coque aux bordures courbes qui procure style, confort et isolation acoustique dans un contexte dédié à une pièce humide. Ce prototype est un espace compact de 5 m2 constitué d’un mur technique autour duquel ont été installés une salle de bain avec WC d’un côté, une cuisine (qui peut être remplacée par un espace dressing ou un bureau) de l’autre, et des rangements sur la paroi latérale. Préfabriquée en usine, la capsule peut être montée et démontée rapidement avec des éléments dimensionnés pour passer dans la largeur d’une porte de distribution. Ce système plug & play, qui se clipse avec une extrême simplicité sur les réseaux, s’adapte ainsi à de nombreuses configurations, en neuf comme en rénovation.

 

L’équipe du projet Macro-Meuble s’est quant à elle concentrée sur les espaces servants, à savoir les pièces de service (entrée, pièces humides, buanderie). Cette bande « servante », se présente comme une succession de mini-pièces utiles et adaptables. Elle est constituée de macro-meubles ayant une fonction séparative et une fonction meuble. Ces cloisons-meubles permettent une optimisation de l’espace et sont démontables et adaptables. Entièrement personnalisables, les portes coulissantes donnant accès aux pièces ainsi que les façades de ce prototype sont réalisées en panneaux contreplaqué de peuplier.

Vivre Bois- Prototype A-PART avec structure en contreplaqué

 

 

 

Vivre Bois – La Capsule Capable : une coque en contreplaqué qui condense salle de bain, rangement et cuisine ou bureau dans 5m2

 

 

 

 

 

Vivre Bois - Le Macro-Meuble est un élément séparatif qui, mieux qu'une simple cloison, contient des pièces fonctionnelles

Vivre Bois – Le Macro-Meuble est un élément séparatif qui, mieux qu’une simple cloison, contient des pièces fonctionnelles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


EN SAVOIR PLUS…

Les prototypes présentés par leurs équipes, en vidéo


LES AUTRES ARTICLES DU MOIS DE JUIN

L’ARGUMENT : 7 FDES du contreplaqué LE CONTREPLAQUÉ DANS AMC LA LETTRE INFOS DE JUIN

GALERIE PHOTOS/ LES PROTOTYPES DU VIVRE BOIS