CONTREPLAQUÉ : SUIVRE ET CRÉER LA COURBE


Contreplaqué cintré – Photo : Rougier

Le contreplaqué est un panneau à base de bois bien connu pour ses performances en rigidité… mais sa structure feuilletée lui confère également une réelle souplesse.

Fort de cette caractéristique, il s’adaptera parfaitement à un support légèrement courbe et conservera sa stabilité moyennant un système de fixation (clouage, vissage) plus serré.

Afin de répondre à des besoins de courbes plus accentuées (murs arrondis, mobilier etc…) les fabricants ont mis au point des contreplaqués spéciaux dits « cintrables ».

 

 

Ces contreplaqués cintrables sont composés de 3 ou 5 plis croisés. Ils se distinguent par

  • un pli intérieur particulièrement mince,
  • des plis extérieurs particulièrement épais.

La minceur du pli central produit un effet de charnière, qui permet le cintrage du panneau.

Les rayons de courbure varient en fonction de l’épaisseur du panneau et peuvent être inférieurs à 10 cm (12 cm pour les panneaux ignifugés ). Plusieurs panneaux minces contrecollés sur un gabarit permettent d’obtenir des formes épaisses.

Figure 2 - Cintrage "fil travers"

Figure 2 – Cintrage « fil travers »

Figure 1 - Cintrage "fil long"

Figure 1 – Cintrage « fil long »

En fonction de la forme finale à réaliser, deux typologies de panneau sont disponibles : «fil long» (figure 1) et «fil travers» (figure 2).

Issus d’une technologie différente, il existe également des « contreplaqués moulés ». Ils sont constitués de plis croisés qui sont collés dans une presse comprenant un moule et un contre-moule correspondant à la forme recherchée :

  • en deux dimensions (2D) : demi-lune, profil en U ou L, joue d’œil de bœuf,
  • en trois dimensions (3D) : forme bombée, coque de sièges, formes spéciales.

Chaque forme particulière exige la fabrication d’un moule et d’un contre-moule spécifique ; c’est pourquoi des séries de fabrication moyennes s’imposent pour amortir les frais d’exécution des moules.

Cette technique de moulage présente des limites qui sont propres à la mise en forme des feuilles de placage sans cassure au pressage. Le rayon minimal de cintrage de plis de 1 mm d’épaisseur est d’environ 3 cm.
Les contreplaqués moulés sont souvent replaqués d’une essence d’ébénisterie.

 


A CONSULTER/ LES ARTICLE DE MARS