LECONTREPLAQUÉ.COM

Propriétés physiques du contreplaqué

 
 
 

Propriétés physiques du contreplaqué

La masse volumique du contreplaqué peut être calculée à partir de la masse volumique des placages qui le composent (selon NF EN 323). Soulignons qu’un ratio performances mécaniques/légèreté distingue tout particulièrement le contreplaqué. Les masses volumiques moyennes des contreplaqués sont :

  • 450 kg/m³ pour un 100% Peuplier
  • 500 kg/m³ pour un 100% Okoumé
  • 600 kg/m³ pour un 100% Pin Maritime.

Le taux d’humidité du contreplaqué est mesuré, comme pour le bois massif, par rapport à la masse anhydre (selon NF EN 322). Le taux d’humidité courant d’un contreplaqué oscille entre 7 et 13 %.

Le comportement hygroscopique du contreplaqué est relativement similaire à celui du bois massif. Cependant, du fait de la présence de colle, la teneur en humidité du contreplaqué varie moins rapidement. L’équilibre hygroscopique du contreplaqué est inférieur de 1 à 2% à celui du bois massif.

Les variations d’humidité d’un panneau selon les variations hygrométriques de l’air se traduisent par des variations dimensionnelles. Pour le contreplaqué, ces variations dimensionnelles sont anodines et largement inférieures à celles du bois massif. Cette stabilité dimensionnelle est due à deux facteurs :

  • la présence de colle, qui fait écran à la pénétration de l’humidité
  • le croisement des fils du bois qui contrarie le retrait tangentiel

 

Caractéristiques mécaniques du contreplaqué

Cisaillement parallèle aux faces : vérification de la qualité du collage avec un test de traction parallèle aux faces, entrainant le cisaillement des plis encollés. Les résultats sont exprimés en N/mm2

Résistance en flexion et module d’élasticité : traduit la rigidité des panneaux et sert de base de calcul de la flèche des panneaux travaillants.

Résistance à l’humidité : traduit le comportement du contreplaqué en milieu humide ou extérieur. Ce comportement est étroitement lié à la qualité du collage. Pour mesurer cette résistance, les échantillons sont immergés dans l’eau (selon un temps défini en fonction de la classe de collage) avant essais de cisaillement.

Quelques caractéristiques complémentaires

Tenue des vis
La résistance à l’arrachement des vis dans les faces et les chants est une caractéristique importante des panneaux contreplaqués, dans la mesure où elle détermine la tenue des systèmes d’assemblage vissés.

Dureté
La dureté Monnin (N) est mesurée par une profondeur d’enfoncement dans le panneau d’un cylindre d’acier de 30 mm de diamètre sous une pression donnée.

Tenue des pointes
L’essai de tenue des pointes est effectué selon la norme française B 51-356 afin de mesurer l’effort nécessaire à l’arrachement (en Newtons).

Contreplaqué cintré - Photo : Rougier

Contreplaqué cintré – Photo : Rougier